Comment le cheval peut-il vous apprendre à respirer ?

Coach mental pour les cavaliers, Laurence Van Ooteghem vous propose des exercices respiratoires qui vont vous permettre d’activer au mieux vos ressources, mais aussi d’en découvrir de nouvelles afin de trouver des réponses et des stratégies aux questions et aux situations auxquelles vous êtes confrontés.

Comment le cheval peut-il vous apprendre à respirer ?
©Laurence Van Ooteghem
Vous – le cheval – votre environnement commun

Le choix des déterminants a été pensé (le, votre). Vous devez éviter l’anthropomorphisme, le cheval et vous avez des relations interraciales ! En effet, il n’a pas les mêmes besoins que vous, ne ressent pas les mêmes émotions que vous, ne réagit pas comme vous face aux mêmes événements… Nous sommes deux espèces avec nos spécificités. Les savoir, les connaître et les respecter c’est faire un pas en avant dans votre alliance, optimaliser votre communication!

Action 1 : « Où vous trouvez-vous ? » Un rituel avant de commencer l’entraînement ! Une reconnexion bilatérale et prendre du plaisir !

Découvrez la piste, votre cheval, l’environnement dans lequel vous évoluez comme si c’était la première fois ! Soyez en pleine conscience de ce qui se passe autour de vous et de ce que vous ressentez et surtout où, quand le cheval réagit, comment et recherchez les pourquoi ou pour quoi ?

Faites des tours de pistes, au pas en activant vos sens :

  • La vue, observez tout, n’omettez aucun endroit.
  • L’ouïe, les yeux fermés ou non selon ce que vous pouvez vous permettre, tendez l’oreille, soyez à l’écoute.
  • Le toucher, portez votre attention sur ce qui touche votre corps, le tissu, votre cheval, l’air…, soyez attentif à votre position.
  • La proprioception, découvrez votre équilibre dans le mouvement, votre assiette.

Retenez : Observez-vous, observez-le dans votre environnement afin d’être proactif face à vos comportements respectifs.

Comment le cheval peut-il vous apprendre à respirer ?
©Laurence Van Ooteghem
Détour par l’entraînement mental afin de mieux comprendre notre intérêt pour la respiration…

« L’entraînement mental consiste à approcher avec régularité les conditions optimales de performance. C’est une préparation à la compétition par un apprentissage d’habiletés mentales et d’habiletés d’organisation » Association Olympique Canadienne 1992.

Qu’est-ce que la performance dans le monde équestre ? C’est votre potentiel et celui de votre cheval plus votre alliance/communication moins les interférences (stress, manque de confiance, les pensées parasites, l’environnement…) qui envahissent le cavalier et par là même son cheval ou inversement.

La respiration et le sport équestre sont étroitement liés. Une respiration appropriée, ajustée va optimaliser votre performance. Une émotion positive ou négative, le stress, la peur vont influer directement sur votre mental et directement sur « votre alliance ».

Comment ? Il va y avoir une modification du tonus musculaire, la respiration s’accélère, les muscles se crispent, une raideur apparaît, les pensées s’emballent, vous n’êtes plus dans « l’ici et maintenant », votre attitude change. Donc vous ne pouvez plus reproduire ce que vous savez exécuter lors de l’entraînement. Un cercle vicieux s’installe, perte de motivation, d’attention et un déséquilibre émotionnel. Vous avez déjà tous vécu cela !

Pour pouvoir reprendre le contrôle, je vais vous proposer des exercices respiratoires (gestion du mental) que vous devrez exécuter à chaque séance afin qu’ils deviennent naturels (conditionnement). En d’autres mots, la respiration va vous permettre d’activer au mieux vos ressources, d’en découvrir de nouvelles afin de trouver des réponses/des stratégies aux questions/aux situations auxquelles vous êtes confrontés.

Comment le cheval peut-il vous apprendre à respirer ?
©Laurence Van Ooteghem

Action 2 : (Ré)apprenez à respirer

Je vous invite à respirer de façon lente et profonde :

  • Inspirez par le nez et expirez lentement par la bouche.
  • Lorsque vous expirez faites comme si vous souffliez dans une paille.
  • Relâchez-vous en essayant d’être en pleine conscience de cette détente en commençant par les épaules, ensuite le buste, les fesses, les cuisses, les mollets… jusqu’aux sabots de votre cheval (imaginez, sentez l’air vous traverser et descendre dans votre cheval).
  • Observez les oreilles de votre cheval, regardez-le comme si c’était la première fois que vous les voyiez, les découvriez.
  • Ne cherchez rien, laissez venir à vous, à lui ce qui se présente.
  • Il va réagir, en plus de la synchronisation respiratoire, il va y avoir une alliance avec le son… Au début, il sera curieux, mais au fur et à mesure le conditionnement opérera et cela sera important lors des concours (communication émotionnelle induite).

Remarque : Si vous êtes à l’aise avec la respiration abdominale, utilisez-la… l’effet en sera encore plus grand !

www.equitation-coaching-mental.com

Laurence Van Ooteghem

Laurence possède une expérience de près de 30 ans en tant que psychopédagogue, enseignante et en coaching pour étudiants. Elle a suivi de nombreuses formations en coaching, sophrologie, analyse transactionnelle, ennéagramme, communication non violente et cohérence cardiaque. Comme coach mental pour les cavaliers, elle met l’accent sur une approche psychocorporelle mettant le corps et l’esprit au service de l’alliance, de la gestion du stress.