Se connecter au cheval par ses sens

Coach mental pour les cavaliers, Laurence Van Ooteghem met l’accent sur une approche psychocorporelle qui place le corps et l’esprit au service de l’alliance et de la gestion du stress. Notamment formatrice dans le cursus « Médiateur équin » de la Fédération Française d’Équitation, elle livre ici quelques conseils pour mieux ressentir les mouvements de son cheval.

©Laurence Van Ooteghem

L’art de communiquer avec son cheval, avoir une bonne alliance est au centre des préoccupations de tout cavalier. Si vous désirez être compris par votre cheval, il va vous falloir établir une connexion par vos sens, augmenter votre tonus afin de le ressentir, le vivre, créer à vous deux une entité, une globalité ! Pour cela, vous allez apprendre à vous focaliser sur vos sensations et votre attitude afin d’optimaliser votre potentiel. C’est pourquoi, je vous invite à travailler le tonus de votre corps « touchant » celui de votre monture (plus les rênes et étriers) afin d’obtenir une meilleure alliance avec lui.

Je vais vous proposer un ensemble de trois focus (mains et pieds, ischions, jambes), qui vont vous aider à mieux sentir/percevoir/vivre votre corps, d’être plus souple et enfin à ressentir les mouvements même subtils de votre cheval. Ces exercices vont permettre à votre corps d’atteindre un degré de tension musculaire optimal afin d’améliorer votre position et surtout votre connexion. Cela aura comme effet une meilleure compréhension de votre cheval à vos demandes.

Focus n°1/3 : Tonus des mains

©Laurence Van Ooteghem

Matériel : une balle à piquants

Premièrement, activez le tonus de vos mains !

Une fois sur votre cheval, faites tourner une balle à piquants sur toute leur surface sans oublier les doigts, les creux entre ceux-ci et le poignet. Vous allez directement vous sentir davantage « liés » à vos rênes. Vous pourrez ensuite appréhender le moindre mouvement de votre cheval à travers vos mains. Vous le percevrez comme s’il était le prolongement de votre corps.

Même principe : augmentez le tonus de vos pieds, avant de mettre vos chaussures ou bottes.
Vous allez davantage sentir les vibrations, l’équilibre, le contact avec votre cheval. Votre activation des mains, des ischions et de vos pieds va vous permettre une meilleure communication avec votre cheval et un meilleur équilibre au sens propre, mais aussi mental ! Vous allez être plus « ouvert » à votre cheval, mais également à l’environnement…

Deuxièmement, observez-vous, recherchez une symétrie !

Mettez-vous la même tension dans la main droite que dans la gauche ? Comment réagit votre cheval ? Ajustez les tensions de vos deux mains afin de trouver un équilibre, une symétrie. Par ce simple exercice qui augmente le tonus et assouplit vos doigts et mains, vous allez découvrir une nouvelle connexion entre vous et votre cheval, une meilleure communication et une compréhension optimale de sa part.

Faites de même avec vos pieds dans les étriers, sont-ils positionnés de façon symétrique avec la même intensité.

Découvrez si vous avez un côté dominant et essayez de l’alléger afin d’optimaliser la compréhension de votre cheval quand vous utilisez vos aides.

Focus n°2/3 : À la découverte de nos ischions

©Laurence Van Ooteghem

Après avoir découvert comment activer vos mains, vos pieds, je vous invite à travailler le tonus de la base de votre corps (fessier) afin d’optimaliser votre « assiette », de mieux être ancré à votre selle.

Je vais vous proposer un exercice qui va vous permettre de mieux ressentir vos ischions, points d’appui avec le périnée pour un bon basculement de vos hanches et une meilleure souplesse sur la selle.

Cet exercice va vous permettre d’associer tonicité et décontraction. Cette synergie sera un élément important dans votre équilibre afin de rendre vos mouvements plus synchrones avec ceux de votre cheval, de renforcer votre alliance.

Matériel : Avant tout chose, un peu de couture ! Créez un long « boudin » en tissu qui se ferme et mettez-y à l’intérieur des noyaux de cerise pas trop serrés.

Premièrement, activez le tonus de votre fessier, partez à la découverte de vos ischions !

Asseyez-vous sur la selle et mettez le « boudin » sous les ischions. Procédez selon le même principe que pour les mains et découvrez-les en « bougeant » sur les noyaux de cerise, en basculant vos hanches pendant un tour de piste. Essayez d’en découvrir chaque millimètre…

Deuxièmement, découvrez de nouvelles sensations !

Retirez le « boudin » et découvrez votre assise, votre assiette, le contact avec votre cheval… Une expérience extraordinaire ! Un lien unique : le cheval et vous comme si vous n’étiez qu’un. Votre postérieur est comme collé à la selle, une vraie alliance physique et physiologique. De plus, portez votre attention sur la symétrie de votre position et ajustez-la si nécessaire.

Focus n° 3/3 : À la découverte de nos jambes

©Laurence Van Ooteghem

Après les pieds, les mains, le fessier et les ischions, il ne vous reste plus qu’à échauffer, les cuisses, les mollets, en d’autres mots toutes les parties de votre corps qui sont en contact avec votre cheval.

Vous pouvez utiliser une balle plus ou moins dure, avec ou sans piquant.s, mais je vous propose un autre matériel : une tige de bambou.

Vous allez activer le tonus de vos membres inférieurs et cela grâce à trois variantes (que vous pourrez faire les unes à la suite des autres, voire en choisir une qui vous convient le mieux dans votre réalité du moment).

Matériel : une balle avec ou sans piquant.s, une tige en bambou

Les trois niveaux sont à faire sur le cheval :

  • 1° La rouler sur vos membres.
  • 2° La presser en la déplaçant sur vos membres
  • 3° Pour ceux et celles qui n’ont peur de rien, en la tapotant sur tous les membres (pas besoin de « se flageller » ni de se faire mal).

Attention de ne pas oublier la malléole interne !

L’équitation est un acte de communication et au-delà de la technique, j’aimerais insister sur la qualité de présence (tonus, sensations…) nécessaire pour avoir une réciprocité, une synchronisation, une rencontre et une compréhension entre le cavalier et son cheval. Cette présence naît des mouvements, des modifications constantes et surtout d’éclosions constantes. Cette posture va permettre au duo d’atteindre un équilibre optimal et favoriser bien-être et plaisir.

www.equitation-coaching-mental.com

Laurence Van Ooteghem

Laurence possède une expérience de près de 30 ans en tant que psychopédagogue, enseignante et en coaching pour étudiants. Elle a suivi de nombreuses formations en coaching, sophrologie, analyse transactionnelle, ennéagramme, communication non violente et cohérence cardiaque. Comme coach mental pour les cavaliers, elle met l’accent sur une approche psychocorporelle mettant le corps et l’esprit au service de l’alliance, de la gestion du stress.